Zaha Hadid Architects réalise des chaises imprimées en 3D pour Nagami

Lors de la Design Week de Milan de 2018, Studio Valérie Barth a pu admirer les créations de l’agence Zaha Hadid Architects. Après son décès il y a deux ans, l’architecte urbaniste a donné son nom à l’entreprise Zaha Hadid Architects. Cette femme architecte d’originé irakienne a reçu plusieurs récompenses. En 2002, elle a été titulaire de la chaire Eero Saarinen de design architectural à l’université Yale. L’agence Zaha Hadid Architects a conçu des chaises avant-gardistes qui ont été imprimées par Nagami.

 

Les chaises Bow and Rise 

 

chaise bow futuriste design week milan

Chaise Bow

 

Nagami est une jeune entreprise espagnole qui s’est consacrée à la conception informatique et l’impression 3D à grande échelle. Afin de réaliser ce projet, Nagami s’est appuyée sur des experts du design. L’objectif était de donner vie à des chaises imaginatives avec une phrase clé : « Brave New World ». Les fauteuils conçus par Zaha Hadid Architects possèdent des traits distinctifs et s’intègrent parfaitement dans l’ère de la technologie. Le fondateur de Nagami, Manuel Jimenez Garcia, explique le concept de ses produits : «Nous créons des produits, qui jusqu’à présent, étaient en attente de la bonne technologie pour pouvoir être réalisés. Ces objets que vous pouvez toucher, vous procurent aussi un sentiment et une expérience dans le cadre de leur environnement».

 

chaise rise futuriste design week milan

Chaise Rise

 

Les chaises imaginatives sont l’aboutissement d’une étude approfondie sur l’impression 3D et le matériel d’expérimentation. « Bow » et « Rise » sont futuristes et possèdent des formes complexes et organiques. Elles ont été imprimées sur des particules plastiques PLA, biodégradables et compostables.

 

La «Robotica TM» de Ross Lovegrove

 

robotica tm table design week milan

 

«Robotica TM» de Ross Lovegrove  est un autre objet incontournable de la collection. Inspiré de la nature, ce siège allie la botanique à la robotique. Il peut se transformer en table qui résiste à la chaleur et répondre à d’autres besoins du quotidien.

« L’éplucheur » noir et ondulé de Daniel Widrig

 

l'éplucheur futuriste design week milan

 

Imprimé en 3D en une seule coquille de 7 mm d’épaisseur, cet objet est une vraie prouesse de la confection additive. Le gaspillage de matériaux pour la fabrication de ce siège est minime. Il prend en compte la forme du corps humain mais aussi les besoins du bras robotique qui va l’imprimer. Résultat, une production en un temps record.

Source photos : site web des designers 

Articles récents
intérieur luxe

Villa contemporaine test

Description Style : Minimaliste, aux couleurs sobre mais contrastées. Pourquoi avoir choisi Studio VB ? : Raconte moi une histoire sur ce projet

Le secret des détails

En pleine volonté de rénovation ? Envie de changer d’atmosphère et de créer votre propre intérieur digne des grandes demeures ? Aujourd’hui,